Léa et Mélissa inattendue

Ce week-end s’est déroulé les championnats de France d’athlétisme handisport Junior et élite à Nantes, au stadium Pierre Quinon.

Championnats de France d'athlétisme handisport

les championnats de France d’athlétisme handisport Junior et élite à Nantes

  » On m’ a dit que je débarquais de nulle part et que je gagnais tout! c’est génial! » Léa Walter
Hoefler mélissa fini seconde de sa série de qualification au 60m avec 10”12 dans la catégorie du handicap moteur. Malheureusement, cela n’est pas suffisant en terme de points pour accéder à la finale mélangeant tous les handicap.
Championnats de France d'athlétisme handisport

les championnats de France d’athlétisme handisport Junior et élite à Nantes

 » Avant cette course, je n’avais pas confiance en moi, je me disais que j’étais nulle. Maintenant, je suis très fière de moi parce que j’ai fini deuxième de ma série aux championnats de France! Je suis super contente! » martèle  Mélissa.

Walter léa, en catégorie T13 (malvoyant), fait trois podiums de championne de France Junior d’athlétisme handisport !!! Après avoir écrasé sa série de qualification de 60 m en 8”98 chez les déficients visuels, elle obtient la médaille de bronze au 60m, battue par deux jeunes filles malentendantes. Elle poursuit en longueur, sur une planche valide, où elle obtient le titre de vice-championne de France junior avec 3m85. De nombreux sauts mordues présagent de bonnes performances futures!  Enfin, elle décroche le titre de championne de France Junior au lancer de poids 3kg, avec 7m 08.
« Je voulais vraiment avoir au moins une médaille à ces championnats »  Un beau cadeau d’anniversaire pour son papa.
     Un grand bravo à toutes les deux et de grosses pensées à Teddy Jarman, qui a dû rester sur Strasbourg pour raisons médicales.
« On a fait un gros travail de préparation mental, pour les deux, afin qu’elles arrivent à se mettre dans leurs bulles, et surtout a avoir un discours positif. (on les blâme souvent à cause du handicap). Pendant la compétitions, elles étaient au top, elles ont su gérer le stress et s’amuser. Contrat rempli. » Souligne l’entraineur Szachsznajder Delphine.  Une coach comblée et touchée par ses athlètes  » je ne serai jamais arrivé ici, à ce niveau, sans toi! » Léa à son coach.
Des appels et vidéos d’encouragement reçus par les filles démontrent la cohésion qui règne au sein du groupe.
D’autres compétitions suivront en intégration chez les valides, en attendant Charléty pour les championnats de France estivaux!